Feedback sur l'évènement de mai 2018 "La bienveillance décuple l’effet du Coaching !"

Feedback sur l'évènement de mai 2018 "La bienveillance décuple l’effet du Coaching !"

De Mai 30, 2018 19:00 jusqu'au Mai 30, 2018 22:00 Enregistrer dans le calendrier

Témoignage au sortir de l'atelier

NOIRHOMME Mathieu

 

  par Mathieu Noirhomme

  "Service designer, facilitateur & coach"

 

 

Deuxième atelier pour ma part... et deuxième feedback auprès de vous tous.

Et pour cette session, nous avons été gâtés. Le lieu déjà avec la magnifique péniche d'Isabelle en bord de Meuse, où se déroule une partie des activités de CreaCoach. Le ciel de fin mai qui se mariait à merveille avec le l'endroit.. Les gens et la thématique enfin qui se répondaient l'un l'autre sous le mot d'ordre de la soirée : la bienveillance.

Une quinzaine de personnes étaient présentes, réunissant comme à l'accoutumée des coaches de différents niveaux d'expertise.

Tout le long, Isabelle nous a invités via des exposés et exercices pratiques à explorer nos perceptions de la bienveillance et nos façons de l'exprimer tant envers soi qu'envers autrui. Autrui incluant mais ne se limitant au client en coaching.

La première invitation aura été de tourner le projecteur vers soi-même et d'exposer à un pair une valeur importante et une qualité que l'on se reconnaît. Un exercice d'introspection et d'authenticité qui a permis, de retour en plénière, de donner un aperçu plus intime de chaque personne présente sur le pont.

La seconde partie visait à nous faire explorer nos limites intrinsèques à la bienveillance. Après un nouvel échange en binômes sur « ce qui nous empêcherait d'être bienveillant », Isabelle a complété nos perceptions via un détour vers les neurosciences et nos programmations mentales avec un message central : nous avons la capacité de rééduquer notre cerveau pour réduire sa réceptivité à l'adrénaline (hormone du stress et de la colère) et lui faire accueillir l'ocytocine (hormone de l'amour et du maternage).

De là, nous sommes partis sur les limites, nécessaires cette fois, à la bienveillance, particulièrement dans une relation de coaching. Face au défaut de progrès d'un client, le risque du coach est de glisser de la bienveillance à la complaisance, où la relation se limiterait à une discussion sans évolution du client face aux objectifs fixés. Au coach donc d'être vigilant et de rappeler rapidement le client à ses engagements, à travers des boucles successives de feedback correctif.

Une bienveillance vigilante a donc un potentiel correcteur. Son expression a également un potentiel libérateur en entreprise et dans toute relation humaine en amenant l'autre à intérioriser la valeur qu'il a à nos yeux, et ce via des boucles de feedback positif passant du simple remerciement (merci de ce que tu as fait) à la gratitude (merci d'être ce que tu es). Nous disposons de cinq modalités de langage centraux à ce sujet : les mots, les moments de qualité, les services, les gestes, les cadeaux. Chacun d'entre nous en aurait deux privilégiés, qu'il nous faut pouvoir détecter dans nos relations face aux langages que nous utilisons nous-mêmes.

Ceci nous invite à rester réceptifs aux signes de bienveillance et nous ramène au besoin de muscler notre cerveau à capter les perles d'ocytocine autour de soi et en soi. Ce à quoi nous ont amenés les deux derniers échanges, portés sur la façon dont nous pouvons nous engager à accueillir la bienveillance dans nos vies, et à une expression mutuelle de gratitude pour les moments passés, tous ensemble sur le même bateau.

 


2018-05-30 19:00:00
2018-05-30 22:00:00
TOP
This website uses cookies to help us give you the best experience when you visit our website.
More about our use of cookies privacy policy
By continuing to use this website, you consent to our use of these cookies.
Continue